Le journal de bord

La ballade de l’enfant gris

Baptiste Beaulieu est un médecin généraliste qui a ouvert un blog en 2012 pour raconter son quotidien d’interne aux urgences. A travers ses expériences et les témoignages de collègues, il dépeint des histoires parfois touchantes, d’autres fois drôles ou bien encore injustes. L’injustice de la maladie, du soignant pas toujours aidé, du soigné par toujours compris… Au fil du blog, nous découvrons l’humanisme qui se dégage de ce jeune médecin, on parle d’hôpital bien sûr mais surtout d’humains. D’humains qui aident d’autres humains et non pas de médecins qui traitent des patients.

De ce blog naît un premier ouvrage en 2013 « Alors voila, les 1001 vies des urgences » reprenant les chroniques du blog avec une trame narrative donnant une cohésion à toutes ces histoires. Puis en 2015, « Alors vous ne serez plus vraiment triste » raconte la rencontre d’un médecin dépressif avec une vieille femme excentrique qui nous avait beaucoup touchée.

Nous suivons ce médecrivain (médecin et écrivain pour les deux du fond qui ne suivent pas) quasiment depuis le début de son blog. Baptiste nous a d’abord divertis, puis conquis pour enfin nous convaincre. On peut croire que nous sommes tous convaincus qu’être humain, à l’écoute des autres, bienveillant… sont des valeurs acquises mais souvent nous sommes dans l’ignorance. L’ignorance de l’autre, de ses soucis, de son vécu, ignorant ces phrases qui blessent sans qu’on le veuille. La lecture de cet auteur nous a permis d’aller plus loin dans notre réflexion en suivant d’autres blogs et en découvrant d’autres auteurs comme par exemple Martin Winckler dont nous parlerons très bientôt sur ce blog, nous questionnant encore plus sur le monde dans lequel nous vivons, son éthique et notre pouvoir à améliorer les choses à notre échelle, simplement en se montrant humain et à l’écoute.

resume

Sorti en octobre 2016, ce troisième roman raconte l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit. C’est l’histoire de No’, un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d’un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l’hôpital. C’est l’histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l’autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils.
Un matin, dans la chambre de l’enfant, survient un drame, une déchirure, qui lie à jamais le destin de ces trois êtres. Jo’ devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères.

dsc_0229

avisdesblonds
Bon pour le coup c’est l’avis du blond car Claire n’a pas encore eu le temps de finir. Comme vous l’avez surement compris en lisant cette longue présentation, nous adorons tout ce qu’a fait Baptiste Beaulieu jusque là.

Alors oui, dans l’écriture, sa construction, la faculté qu’a le livre à nous emmener en voyage, il est de loin le plus réussie. J’ai adoré l’histoire, le mystère entourant l’enfant gris et je n’étais pas perdu sur les sujets dont parle Baptiste avec toujours cette bienveillance agrippée à chaque mot. Sur certains passages, j’ai juste eu l’impression que certains détails étaient mis là pour donner de la consistance à certains sujets chers à Baptiste, ce qui me faisait un peu sortir du récit tout comme des scènes un peu sorties de nulle part (la boite de nuit) que je n’ai pas trop comprises.

Nous alternons au fil du livre entre avant et après cette fameuse déchirure dans cette chambre d’hôpital. Le mystère entourant l’enfant gris ne cesse de monter tout au long du récit et nous comprenons dès le début que nous ne connaîtrons qu’à la toute fin du livre LE secret, nous obligeant à l’engloutir compulsivement.

Alors oui, j’ai aimé ce livre et oui, je le conseille à tous les gens qui veulent un peu de poésie et de voyage dans leur quotidien avec de belles valeurs humanistes, de pardon et de réflexion sur le jugement qui ne sont pas des bagages inutiles en ces temps gris.

Jérémy

dsc_0229-copie

Aucun Scylla n’a été maltraité durant cet article.

La ballade de l’enfant gris/ Baptiste Beaulieu / Editions Mazarine

livre-b-beaulieu

Écrire un commentaire