Gramophone

Gramophone #9 – La Prière

Un 9ème Gramophone aux couleurs de la saison, c’est à dire avec une bonne voix enrhumée. Un petit hommage au froid qui règne actuellement chez nos cousins Québécois, pays de l’auteur compositeur de cette magnifique chanson : Alexandre Poulin . Cet artiste qui manie l’art de raconter des histoires en chansons comme personne vient de sortir son nouvel album « Les temps sauvages » dont nous reparlerons très bientôt sur La traverseé.

paroles

 

LA PRIÈRE
(Alexandre Poulin / Alexandre Poulin)

J’ai jamais eu peur
De dire «Je t’aime»
Même que j’l’ai dit
Un peu trop souvent

J’lançais ça sans gêne
En souriant
Sans même me douter
Que j’mentais effrontément

Puis, j’suis rentré dans ta vie
Comme on rentre à la maison
Après un long voyage de nuit
Sans jamais voir l’horizon

J’ai posé mes bagages
Au pied de tes grands yeux bleus
Pis le reste du voyage
Veux-tu qu’on le fasse à deux?

C’est toi qui m’as appris
Le sens du mot «sincère»
Aujourd’hui, quand j’le dis
«Je t’aime» ressemble à une prière

Parlant d’prier, si j’me souvenais
Des mots du Notre Père
P’t’être ben qu’à soir j’prierais
Pour remercier l’ciel de t’avoir

J’devrai prendre des mots simples, des mots clairs
Ternis par aucune religion
Pis si Dieu m’écoute d’en l’air
J’suis sûr qu’y trouve que j’ai raison

Ma guitare a vieilli
Au fil des chansons
Elle a même fait des p’tits
J’ai toute sa portée dans l’salon

J’ai vieilli moi aussi
J’ai retrouvé mes cheveux longs
Veux-tu qu’on fasse un p’tit
J’ai même pensé à un nom

J’sais ben qu’l’apart’ est p’tit
J’sais ben qu’on s’rait mieux dans une maison
Mais j’fais des économies
Pis tu sais, neuf mois, c’est long

Ce serait le plus grand honneur
Que pourrait me faire la vie
Que d’mélanger mes couleurs
Avec les tiennes, ma douce Marie

Écrire un commentaire