Gramophone

Gramophone #8 – Un autre ciel

Nouveau « Gramophone » avec un peu de nous à l’intérieur. Ca parle de Paris, d’amour et de départ… Bonne écoute !

paroles

J’ai aimé cette vie plus que toi
J’ai aimé cette ville à me perdre parfois
J’ai aimé ces rues ces quartiers ces travers ces odeurs ces quais
Ces cons ces passants son passé et toi
Ton visage pâle dans la lumière ces faubourgs ces étés
Ces amours qui passent ces photos qui s’entassent ces amants qui s’enlassent et toi

Profitons profitons profitons en tant qu’il est encore temps
De jeter nos affaires à la mer pour tout recommencer
Profitons profitons profitons en tant qu’il est encore temps
Pour nous de traverser

J’ai aimé cette vie plus que toi
J’ai aimé cette ville à te perdre parfois
J’ai aimé me dire que c’était qu’un passage que demain il y aurait
Une vie et un autre temps une belle fuite en avant
J’ai aimé savoir que ça durerait qu’un temps et qu’après il y aurait
Des champs et de la mer des enfants une mère

Profitons profitons profitons en tant qu’il est encore temps
De jeter nos affaires à la mer pour tout recommencer
Profitons profitons profitons en tant qu’il est encore temps
Pour nous de traverser

A présent que la fuite est pour nous un présent
Une odeur qui nous tient à ne plus rien sentir
Nos envies d’aventure et d’aller de l’avant
Comme un vent qui te prend sans ne rien voir venir

Pendant que les lumières s’éloignent dans nos dos
Et qu’un frêle avenir nous chuchotte à l’oreille
Venez n’aillez pas peur vous aimerez de nouveaux
Vos visages éclairés sous un tout autre ciel

Profitons profitons profitons en tant qu’il est encore temps
De jeter nos affaires à la mer pour tout recommencer
Profitons profitons profitons en tant qu’il est encore temps
Pour nous de traverser

cc-logo

88x31

giphy

Écrire un commentaire