Author / latraversee

Le journal de bord

Le voyage de mon père

Avant de reprendre notre blog après notre déménagement avec des articles plus réguliers début avril, j’avais envie de partager avec vous ces quelques clichés. Ils sont tirés d’une sérié de diapositives faites par mon père pendant son voyage à travers les États-Unis en 1979. Ces photos ont une résonance vraiment forte pour moi aujourd’hui alors que ce fameux « rêves américains » qu’il a su me transmettre, si fort à l’époque de son voyage se voit occulté par une nouvelle aire de conservatisme, d’isolationnisme, de folies… de cette folie qui éloigne les gens nous pensions ne jamais revoir aux États-Unis….

Le journal de bord

Cookies maison – Inratables et mouelleux

Après le pâté aux patates de Claire, on continue dans les recettes de cuisine avec la spécialité de monsieur : LES COOKIES. Alors les gars, c’est facile, rapide et surtout bon. J’ai marqué inratables dans le titre et c’est FAUX, si vous chiez la cuisson, c’est mort, ça ne sera pas moelleux, pas beau, pas bon et votre copine vous quittera car vous n’êtes pas foutu de surveiller des cookies dans un four… MERDE ! Pour le reste, c’est simple, il suffit de suivre la recette expliqué par un homme… pour un homme.

Le journal de bord

Le pâté aux patates, le bourbonnais dans votre assiette !

Attention ! Attention ! En cette période de l’épiphanie, ne vous y méprenez pas… ce n’est pas une galette des rois que vous voyez sur les photos mais bien un pâté aux pommes de terre ou plus populairement appelé un pâté aux patates !

Derrière cette appellation peu légère se cache une sorte de tourte, contenant des pommes de terre coupées en lamelles et de la crème fraîche épaisse. Le pâté peut se servir en entrée (ça c’est dans ma famille, le dimanche midi), en plat principal (le soir pour la famille du blond ^^) ou en accompagnement.

Le journal de bord

Star Wars – Rogue One

Je vous préviens tout de suite : cet article est écrit à une seule main. Claire n’a jamais entendu parlé de Yoda, elle ne veut pas appeler notre futur chien « Chewbacca » et n’a aucun avis sur le fait qu’Han Solo a tiré en premier (ou pas). Comme je n’aime pas aller au cinéma seul, j’ai sorti mon père (spécial dédicace à mon papa <3).

Bref, entrons dans le vif du sujet. Après la petite déception de Star Wars : Le Réveil de la Force, je n’avais que peu d’attente de ce spin off qui raconte pourtant un épisode très intéressant de la Saga Star Wars : le vol des plans de l’étoile noir par l’escadron « Rogue One ».

Le journal de bord

Surprise de Noël

Pour fêter le premier Noël de notre blog, on a eu envie de marquer le coup et par la même occasion de trouver un cadeau original aux petits bonhommes qui commencent à pousser autour de nous. Nous avons enregistré le week-end dernier 7 comptines (dont une chanson originale écrite par Claire) dans notre studio maison (home studio pour les bilingues). Vous pouvez retrouver les différents instruments utilisés dans la vidéo ci-dessous.

Le journal de bord

Quand les blonds prennent soin de leur corps avec du lait de jument !

Dans mes quêtes aux cosmétiques naturels, le shampoing fait partie des plus compliquées. Avec ma tignasse blonde atypique qui en plus est en train de méchamment se transformer (même pas 30 ans et déjà 3 cheveux blancs !) et mon cuir chevelu asséché, difficile de retrouver un rendu soyeux comme à la sortie du coiffeur ou avec des shampoing siliconés… J’ai donc décidé de tester les produits de Chevalait qui est une ferme qui produit et commercialise du lait de jument frais et en poudre ainsi qu’une gamme de cosmétiques à base de lait de jument de trait. On connait les bienfaits du lait d’ânesse sur la peau, un peu moins ceux du lait de jument, pourtant tout aussi adapté à la peau, notamment celles qui sont fragiles. J’ai d’ailleurs découvert cette marque grâce à ma maman qui commande leurs produits pour soulager la peau de mon papa atteinte de psoriasis (#glamour), et comme cela fonctionne plutôt bien…

Le journal de bord

Rock N’Diner

J’ai profité du week-end prolongé de novembre pour passer chez mes parents à Montluçon City. Depuis quelques années, la ville, qui jusqu’à présent était bien triste, retrouve un peu de dynamisme et de vie grâce à des jeunes entrepreneurs motivés. Dorénavant, il faudra compter avec un nouveau venu. Christopher, avec qui nous étions partis en voyage à Vienne en 2012, vient d’ouvrir un restaurant de burgers dans la cité médiévale.

Gramophone

Gramophone #9 – La Prière

Un 9ème Gramophone aux couleurs de la saison, c’est à dire avec une bonne voix enrhumée. Un petit hommage au froid qui règne actuellement chez nos cousins Québécois, pays de l’auteur compositeur de cette magnifique chanson : Alexandre Poulin . Cet artiste qui manie l’art de raconter des histoires en chansons comme personne vient de sortir son nouvel album « Les temps sauvages » dont nous reparlerons très bientôt sur La traverseé.

Le journal de bord

Backpack

Backpack est un guide et surtout un annuaire de bonnes adresses pour démarrer ou améliorer son entreprise ou sa gestion de projet. Je m’intéresse à ce sujet depuis pas mal d’années et j’essaie de me tenir le plus possible au courant des bonnes pratiques, des bons outils… histoire d’être le plus organisé et le plus productif possible. Il y a quelques années, il était bien plus simple de se retrouver sur la toile, l’offre étant plus restreinte. Actuellement, de nouveaux outils apparaissent chaque jour et cet ouvrage nous permet une bonne vision des moyens que nous pouvons trouver en ligne pour travailler de manière efficace.

Le journal de bord

La ballade de l’enfant gris

Baptiste Beaulieu est un médecin généraliste qui a ouvert un blog en 2012 pour raconter son quotidien d’interne aux urgences. A travers ses expériences et les témoignages de collègues, il dépeint des histoires parfois touchantes, d’autres fois drôles ou bien encore injustes. L’injustice de la maladie, du soignant pas toujours aidé, du soigné par toujours compris… Au fil du blog, nous découvrons l’humanisme qui se dégage de ce jeune médecin, on parle d’hôpital bien sûr mais surtout d’humains. D’humains qui aident d’autres humains et non pas de médecins qui traitent des patients.